MARIE ANGE DAUDÉ | WHEN THE SMOKE IS GOING DOWN

126 x 126 x 10 cm I 49 x 49 x 3.9 in  

feathers on strings 

 
 
MARIE ANGE DAUDET LET ME ALONE DE MEDICIS GALLERY FRANCE PARIS  .jpeg

MARIE ANGE DAUDÉ | LET ME ALONE

126 x 126 x 10 cm I 49 x 49 x 3.9 in  

feathers on strings 

 
 
MARIE ANGE DAUDÉ | BORN IN TUZLA  126 x 126 x 10 cm I 49 x 49 x 3.9 in   feathers on strings 

MARIE ANGE DAUDÉ | BORN IN TUZLA 

126 x 126 x 10 cm I 49 x 49 x 3.9 in  

feathers on strings 

ABOUT

Between chaos and rebirth, her works are a reflection of our environment, and perhaps even a reflection of us as well.
Born in 1964, this visual artist represents through her heckled portraits, broken and glued back together, fragile, reconstituted from nothing, the passing of time and make us deal with emotions that bring two beings

together.
Through the series « the timeless »made with feathers, staples, and pins, Marie Ange tries to revive old photos by applying contemporar y technology and by magnifying what is at first a simple material.
With the feather portraits held by thin threads, the artist explores the fragility and the melancholy of the moment. The feelings and the characters that emerge are thus like the feathers that makes them up: suspended, frozen in a fall or a whirlwind, both eternal and motionless. Femininity is exacerbated by the lightness and the fragility of the medium.


A PROPOS

Artiste plasticienne, née en 1964 à Limoges, MAD promène depuis sa longue silhouette d’ex triathlète en Gironde.
Son parcours est atypique, c’est ce qui en fait sa richesse.
Après des études d’aménagement et d’urbanisme pour pouvoir « embellir le monde », MAD travaille une vingtaine d’années dans la promotion immobilière.
Elle côtoie de nombreux architectes-artistes. Ce qui l’intéresse c’est le « processus de création ».
En 2008 elle commence son travail de création.
De fibre écologique, elle commence à travailler avec des déchets, source inépuisable de matières. C’est la période verre, cannettes, boites diverses. Elle crée en 2012 et 2013, une série de 68 cœurs utilisant pour chacun une technique différente, une sorte de ballade amoureuse et artistique
La série de portraits « les intemporelles » (depuis 2014) souhaite redonner vie à des photos souvent anciennes en leur appliquant une technique contemporaine. Les personnages sont souvent mélancoliques et expriment la nostalgie d’une époque. Une série est réalisée en agrafes, matériau peu utilisé puis une autre avec des fils tendus, sur lesquels elle vient coller differents materiaux (papier calque, papier de soie ou plumes) pour créer des portraits où la lumiére joue avec le relief des matériaux et cree une profondeur aux personnages quasi magique.

 

Bruno Catalano • Jonty Hurwitz • Jean-Paul Donadini • Craig Alan • André Nadal • Bart Somers • Isabel Miramontes • Nerone • Jesus Curia • Frédéric Avella • Snik